Le domaine du Château Croix de Bertinat

L’histoire du château

Aux origines

La carte de Cassini établie en 1756 mentionne déjà une propriété du nom de Bertinat à l’emplacement actuel de la maison de maître du domaine.

A cette époque, le domaine est une ferme qui s’étend sur 30 hectares et pratique la polyculture : l’élevage, la culture des céréales et la viticulture (jusqu’à l’apparition du Phylloxéra en 1866).

Après la crise du phylloxéra, un essor important de la viticulture mène au replantage de la vigne.

Selon le Guide Feret, en 1893, Bertinat est considéré comme un « cru bourgeois » Saint Sulpice au même titre que le Château Monbousquet.

Des propriétaires illustres :

Au 18ème siècle, la famille des de Sèze était propriétaire d’une bande de terres allant du Château Troplong Mondot à la Dordogne, en passant par le Château Croix de Bertinat.

La famille des de Sèze est une famille de l’ancienne bourgeoisie française qui a compris parmi ses membres des jurats, des hommes de loi, des médecins, des hauts fonctionnaires, etc.

Elle fut également illustrée par Raymond de Sèze, avocat du roi Louis XVI, qui défendu celui-ci en 1792 devant la Convention Nationale et qui fut élevé à la pairie de France en 1815 puis titré comte en 1817 sous la Seconde Restauration.

Les dernières descendantes de la famille des de Sèze ayant habités au Château Croix de Bertinat sont la Comtesse et la Vicomtesse de Sèze.

Au-dessus de la cheminée sont visibles les armoiries de la famille des de Sèze : un cygne qui tient des grappes de raisins et des épis de blés.

De nos jours

Au milieu du 19ème siècle, à la suite d’une succession, la propriété se trouve séparée de ses vignes et les parcelles sont divisées.

À partir de 1960, le vignoble est progressivement repris et restructuré par Christian Lafaye et prend le nom de la croix de mission érigée en 1872 devant la propriété et connue comme la Croix de Bertinat.

En 2012, l’ancienne maison de maitre et le vignoble sont réunis reconstituant ainsi le domaine tel qu’il existait un siècle et demi auparavant.

Afin d’allier tradition et modernité, une restructuration complète du chai a été réalisée en 2013 pour exploiter tout le potentiel de ce magnifique terroir.

C’est également à cette période qu’une nouvelle salle de dégustation est construite pour accueillir les professionnels et les particuliers. Les dégustations sont l’occasion de partager des moments conviviaux avec d’un coté une vue sur la cuverie et de l’autre une vue sur les coteaux sud de Saint-Émilion.

Le vignoble

Situé à 3 km au sud-ouest du village de Saint-Emilion et à 500 m à l’est du bourg de Saint Sulpice de Faleyrens, une des 8 communes constituant la juridiction de Saint-Emilion, le Château Croix de Bertinat comprend aujourd’hui 8,3 hectares de vignes en AOC Saint-Emilion, 0,3 hectare en AOC Bordeaux, ainsi qu’un chai de vinification et d’élevage.
Nos vignes sont plantées sur des sols sablo-graveleux, une veine de graves siliceuses profondes traversant la propriété. Ces galets de silice ont été charriés et déposés par des rivières au cours des millénaires.

Ce terroir est propice à la production de vins de grande qualité aux tanins soyeux et aux arômes harmonieux.

L’encépagement

En AOC Saint-Émilion
Grand Cru

60 % Merlot Noir
35 % Cabernet Franc
5 % Cabernet Sauvignon
Âge moyen des vignes : 35 ans
Plusieurs parcelles ont entre 50 et 70 ans

En AOC Bordeaux

100 % Sauvignon Gris

La culture de la vigne

Adeptes d’une culture responsable, nous prônons le respect de la plante dans son environnement et l’adaptation des interventions en fonction des aléas climatiques, de l’observation et de la connaissance du terroir et de la vigne pour une réduction des traitements phytosanitaires. Depuis 2018, notre démarche est certifiée Terra Vitis, label gage de méthodes de production respectueuses de l’environnement.

Les vignes sont taillées en Guyot simple, en préservant une longue latte porteuse et en ébourgeonnant soigneusement pour faciliter l’étalement des grappes et assurer de bonnes conditions de maturation. Travail mécanique de tous les sols, décavaillonnage, épamprages manuels, effeuillage, éclaircissage et vendanges en vert si nécessaire pour contrôler les rendements.

Vendanges et vinification

Les vendanges sont réalisées à maturité optimale. Seule une observation parcelle par parcelle permet de déterminer avec précision la date idéale des vendanges.

La qualité de nos terroirs de graves chaudes nous permet de mener les cabernets à maturité optimale. Ils joueront un rôle primordial dans les assemblages auxquels ils apporteront toute leur finesse aromatique.

La vendange est triée à l’arrivée au chai pour éliminer les raisins qui ne répondent pas aux critères choisis (dimension, aspect, couleur) tout en respectant l’intégrité des grains, gage d’une vinification de qualité.

Les cuvaisons se prolongent plusieurs semaines, en fonction des millésimes. La fermentation alcoolique, puis la fermentation malolactique, sont maîtrisées dans des cuves thermorégulées.

L’élevage

Les vins sont ensuite élevés en barriques (pour le Saint-Emilion Grand Cru) ou en cuves (pour le Saint-Emilion) Nous sélectionnons soigneusement nos barriques, toutes de chêne français pour leur capacité à apporter à nos vins la juste touche de finesse qui viendra s’associer aux arômes et tanins naturels de nos terroirs sans les dénaturer par un excès de boisé.

C’est de l’alchimie subtile des assemblages et de l’élevage, couronnement de mois de travail à la vigne et au chai, que naît le caractère des vins du Château Croix de Bertinat, mélange de classicisme et de modernité, expression de ses cépages, de ses terroirs, et de la personnalité des hommes et des femmes qui les ont produits.